IMPORTANT : Information Influenza aviaire. Point de situation au 23/03/2022

Point de situation au 23/03/2022.

La vigilance vis à vis de l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) reste d'actualité. Alors que la situation commençait à se stabiliser dans le Sud-Ouest, les foyers d'IAHP ont fortement augmenté dans les pays de la Loire depuis fin février 2022. Dans deux départements (Vendée et Loire-Atlantique), une diffusion rapide du virus d'IAHP est observée. Par conséquent, l'ensemble du Département de la Seine-Maritime est toujours placé en risque élevé.

Les mesures de prévention suivantes restent obligatoires pour tout détendeur de volailles ou autres oiseaux :

* Claustration ou mise sous filets des basses-cours;

* Mise à l'abri des volailles des élevages commerciaux selon des dispositions qui dépendent des espèces et des modes de production;

* Interdiction de rassemblement d'oiseaux (exemples : concours ou expositions), sauf dérogation. En cas de vente de volailles vivantes sur le marché, l'accès est limité à un seul vendeur;

*+ Surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages (commerciaux et basses-cours).

Pour plus de renseignement : https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-la-situation-en-france

Point de situation au 26/02/2022.

=> arrêté relatif à la levée de la zone de protection du périmètre de Grainville-La-Teinturière : recueil-76-2022-030-recueil-des-actes-administratifs-special.

Point de situation au 14/02/2022.

Plusieurs cas d’influenza aviaire hautement pathogène ont été confirmés dans le département de la Seine-Maritime par le laboratoire national de référence. Veuillez trouver ci-après une information qui reprend les mesures à appliquer afin d'éviter la propagation de cette épidémie. Pour rappel, le recensement des exploitations (commerciales ou non commerciales) étant obligatoire, nous vous invitons à inciter les propriétaires de basses-cours à se déclarer via le formulaire ci-dessous. Des contrôles pourront être mis en place par les services de l’État.

https://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/declarer-la-detention-de-volailles

Point de situation au 04/02/2022.

Un cas d'influenza aviaire hautement pathogène vient d'être confirmé dans une basse-cour sur la commune de Grainville-la-Teinturière.

Les exploitants non commerciales de volailles doivent se déclarer auprès des mairies ou sur internet via la procédure suivante : https://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une%20d%C3%A9claration-55/article/%20declarer-la-detention-de-volailles

1. les volailles et autres oiseaux captifs doivent être mis à l'abri ou protégé par des filets. Tous les propriétaires de volatiles, qu’ils soient exploitants agricoles ou simples particuliers sont concernés. Les mesures de biosécurité doivent être strictement respectées pour éviter la contamination de leurs animaux par des oiseaux sauvages.

2. la vente d'oiseaux vivants à des particuliers est interdite de même que les rassemblements d'oiseaux tels que les foires, marchés et les expositions.

3. les mouvements d'entrées et de sortie des exploitations de volailles et d'autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogation accordée par la DDPP.

+ d'info : https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-la-situation-en-france / 2022 02 04 - courrier préfectoral

Point de situation au 15/11/2021.

Depuis le 10 septembre dernier, le niveau de risque d'influenza aviaire hautement pathogène était passé de « négligeable » à « modéré » sur l'ensemble du territoire métropolitain.

Le niveau de risque d'influenza aviaire hautement pathogène est désormais passé, sur l'ensemble du territoire métropolitain, de « modéré » à « élevé ». De ce fait, il convient de mettre en application les mesures énoncées dans la circulaire : 2021_11_15_circulaire_influenza_aviaire.

Le risque «élevé» entraîne la mise en place de mesures de protection renforcées sur l'ensemble du territoire national, à savoir : Brochure-basses-cours

Dans ce contexte, il convient de rappeler à tous la nécessité de bien respecter les mesures de biosécurité afin de bien protéger nos élevages de ces cas de la faune sauvage qui sont très virulents.

Nous comptons sur votre responsabilité et votre vigilance.

+ d'infos sur : https://www.seine-maritime.gouv.fr/Actualites/Archives/Archives-2017/Influenza-aviaire-risque-eleve